Des voitures anciennes au Mas du Calme

IMG_2236 copie

Les Allumés du Chrome font étape gourmande au Mas du Calme

Ce jeudi 30 avril,  ils sont arrivés au Mas du Calme sur le coup de midi. Charmant ballet de voitures anciennes rutilantes venant s’aligner en épi sur le parking du premier niveau qui leur était réservé. Sur la terrasse baignée de soleil ce jour-là, nous avons rejoint la joyeuse tablée de l’association Les Allumés du Chrome au moment du café pour une interview expresse. Rencontre avec Michel et Nicole Pascalis, responsables de la sortie « La Nationale 7 des Allumés ».

Quelle est la vocation du club « Les allumés du Chrome » ?

Les Allumés du Chrome est un club de voitures anciennes d’Albertville (Savoie). Mais entre nous, nous nous appelons « Les allumés » (rires). Nous avons eu 20 ans en 2014, c’est donc un club assez récent. A vrai dire, nous nous définissons comme un « club de voitures populaires ».  On y trouve en effet toutes sortes de véhicules : des sportives, des véhicules de prestige, des 4 CV, des 2 CV… des tacots ! Des avant-guerre notamment : Ford A (1931), De Dion-Bouton (1923), Peugeot 177 (1926), Peugeot 301 (1930)… Bref, on trouve chez nous le panel des voitures populaires qui ont roulé entre les années 50 et 70. On trouve aussi quelques « Young timer » : des véhicules qui ne sont pas encore classés en voiture de collection, lesquels doivent avoir au-moins 30 ans pour mériter ce titre.

Notre club revendique très précisément 49 adhérents et plus de 150 voitures roulantes. A cela s’ajoute des « vieilleries » prêtes à restaurer et à rouler. Pour une voiture ancienne « sortie de grange », il faut en effet compter pas moins de 2000 heures de travail. Il a fallu par exemple, 6 ans de travail pour la Dedieu Bouton et 4 ans pour la Peugeot 177. Les adhérents sont des passionnés, de grands amateurs de mécanique auto : anciens garagistes, professeurs de mécanique auto, ou même mécaniciens d’aviation ! Tous fondus de mécaniques mais également férus de belles lignes et amateurs de ballade.

Quelles sont les activités de votre club ?

Les activités du club sont soumises au rythme des saisons car l’hiver en Savoie est rude. La période hivernale y est donc consacrée à la restauration des voitures et aux réunions où l’on se passe notamment des tuyaux. En janvier, l’Assemblée Générale du club est l’occasion de programmer les sorties, lesquelles se partagent entre celles souhaitées par les adhérents et les sorties de représentation. A travers le deuxième type de sortie, le club entend en effet participer à la vie sociale, intervenant en lien avec des associations d’handicapés, des maisons de retraite, ou bien encore à la demande des communes. Ainsi, en 2014, le club a-t-il participé activement aux Commémorations de la libération d’Albertville de 1944. Pour l’occasion, toutes les voitures de l’époque étaient sur le pont et nous n’avions lésiné sur aucun accessoire d’époque : habits, fusils, vélos…

Sinon, dans l’année, nous faisons entre 10 et 12 sorties. Elles sont de trois types.  Tout d’abord, une année sur deux, la grande sortie ou grand rallye qui dure une semaine. C’est le cas de celle-ci, du 25 au 30 avril, baptisée « La Nationale 7 des Allumés ». Il y a ensuite les rallyes gros week-end et enfin les rallyes d’une journée, ces derniers dans le cadre de visite de patrimoine. Par ailleurs, nous participons également chaque année à une sortie inter-clubs (tous clubs de Savoie) dans le cadre de la journée du Patrimoine. Laquelle rassemble tout de même près de 80 véhicules !

Parmi nos autres activités, nous organisons tous les 2 ans à Grignon un Salon de voitures anciennes avec d’autres clubs ainsi que des amateurs de la région. Sur les deux journées, ce salon accueille environ 1200 personnes venus admirer quelque 400 véhicules anciens. Chaque fois, nous définissons un thème : cette année, ce sera le départ en vacances !

L’objectif de notre association ? faire rouler les voitures et les faire apprécier du public. Il faut savoir qu’une voiture ancienne fait en moyenne 300 kilomètres par an selon la FFVE. Chez nous, elles font entre 2500 et 3000 kilomètres par an ! On les sort vraiment ! Par exemple, cette sortie représente à elle seule environ 1600 kilomètres.

Qu’est-ce que la FFVE ?

Nous faisons partie de la FFVE (Fédération Française des Véhicules d’Epoque), reconnue d’utilité publique en 2009, au titre de sa mission d’intérêt général dans le domaine culturel. Nous sommes en quelque sorte les gardiens, les dépositaires, de ce patrimoine industriel. Cette fédération constitue pour nous un soutien important.

Comment vous êtes vous retrouvés au mas du Calme ?

En fait, nous opérons la remontée de la Nationale 7 via la Route Napoléon. Attention, la nationale 7 historique : pas celle des déviations ! Nous remontons doucement depuis Menton. Sur notre étape de Grasse, sur laquelle nous avons prévu aujourd’hui une visite du Musée International de la Parfumerie, nous cherchions un restaurant pour déjeuner le midi avec comme contrainte la possibilité de nous réserver un parking où regrouper nos véhicules. Il se trouve que mon épouse Nicole a travaillé par le passé dans l’insertion auprès des Apprentis d’Auteuil. Internet a fait le reste. Nous sommes très heureux de notre choix en tout cas. L’accueil est très bon, que ce soit au téléphone ou sur place. La qualité du service comme celle du repas tout autant ! D’ailleurs à chaque sortie, nous éditons une plaque souvenir : nous sommes très heureux de vous offrir celle de « La Nationale 7 des ALLUMÉS ». (voir photo avec Stéphane Rugoletto, Chef du restaurant et Formateur Technique).