Sensibilisation professionnelle et projet pédagogique

IMG_2109 copie

AFC Asprocep et UEAJ d’Antibes : partenariat autour d’un chantier pédagogique

Autres lieux, autres synergies… Depuis le début du mois de mars, AFC Asprocep est engagé à Juan-les-Pins dans une action de sensibilisation professionnelle en partenariat avec l’UEAJ d’Antibes. Petite présentation de ce nouveau partenaire.

Les UEAJ (Unité Educative d’Activité de Jour) ont pour mission l’accueil en journée de jeunes sous mandat judiciaire, âgés de 15 à 18 ans. Ils sont tous orientés par un éducateur d’UEMO (Unité Educative Milieu Ouvert) qui fait une demande d’intégration à l’UEAJ, soit suite à une démarche volontaire du jeune et de l’éducateur, soit dans le cadre d’une Mesure d’Activité de Jour (MAJ),  ordonnée par un magistrat. Ces jeunes ont le statut de stagiaires de la formation professionnelle et, à ce titre, perçoivent une petite rémunération (130 euros par mois). Ils sont accueillis pour une période de 6 mois, renouvelable une fois. Période qui peut être plus courte, car l’on travaille ici dans un contexte de remobilisation. L’UEAJ constitue en effet un tremplin pour une remobilisation vers une formation de droit commun : formation, contrat d’apprentissage… Cette remobilisation est double, à la fois sur le projet du jeune et sur la dimension sociale (sensibilisation socio-professionnelle). Elle intervient par ailleurs en lien étroit avec différents partenaires et dispositifs : structures du milieu ouvert, foyer ASE (Aide Sociale à l’Enfance), Mission Locale… En effet, selon Aline Girard, responsable de l’UEAJ d’Antibes : « ce qui nous intéresse, c’est la cohérence du parcours du jeune ». A l’intérieur de l’UEAJ, des modules d’acquisition leurs sont proposés. Tout d’abord, le module « Culture et Savoirs de Base » (CSB), avec notamment pour certains l’objectif de réussir le CFG (Certificat de Formation Générale) en fin d’année. Un atelier Prévention Routière est également proposé avec pour objectif de valider l’ASSR. Bien d’autres activités sont également proposées : atelier Sport, module Informatique et Techniques de Recherche d’Emploi (TRE), ateliers artistiques mobilisant des partenariats avec d’autres associations ou la municipalité d’Antibes. Côté prévention, l’UEAJ bénéficie des interventions  des associations ALFAMIF et ANPAA, respectivement sur les thématiques santé et addiction. Deux fois par mois, un groupe de parole est proposé aux jeunes, sans les éducateurs : « un temps nécessaire d’expression qui n’appartient qu’aux jeunes » selon Aline Girard. Un directeur (du Service Territorial Educatif de Milieu Ouvert et d’Insertion), une responsable, une secrétaire, quatre éducateurs, deux professeurs techniques (sport et cuisine) et une psychologue (un jour par semaine)… L’UEAJ d’Antibes c’est une équipe de professionnels qui travaillent quotidiennement auprès de 14 jeunes en moyenne dans les locaux.

Le restaurant constitue l’activité phare de cette structure. Avec le professeur de cuisine, Laurent Albanese, les jeunes viennent y découvrir les métiers de la cuisine, participent à la préparation des repas pris sur l’unité. Depuis un an, l’activité de ce restaurant a été provisoirement mise entre parenthèses au profit d’un cycle d’activités de rénovation/embellissement. Différents ateliers ont ainsi été organisés : réfection du Fort de Sainte Marguerite aux Îles de Lérins (Association des Chantiers de Jeunes Provence-Alpes-Côted’Azur),  rénovation des armoires du réseau GRDF, et… chantier pédagogique d’embellissement de la salle de restaurant avec AFC Asprocep. C’est lors d’un Comité de Pilotage à la Maison d’Arrêt de Grasse qu’Aline  Girard a pris connaissance de notre atelier de rénovation des cellules par les détenus eux-mêmes. C’est ainsi que, depuis plus de 6 semaines, tous les mercredis, notre formateur technique Firmin Gateau intervient en binôme avec Rachid Elgharbi, éducateur de l’UEAJ, sur ce nouveau chantier. Pour Rachid Elgharbi, « cette nouvelle activité constitue un véritable chantier pédagogique d’embellissement, au sein duquel les jeunes sont sensibilisés aux différents corps de métier : démolition, électricité, peinture, carrelage,… Un chantier qui permet notamment de détecter des jeunes pouvant être orientés sur des formations liées aux métiers du bâtiment. » Ce chantier de rénovation sera finalisé en juin afin que le restaurant puisse rouvrir ses portes à la rentrée prochaine. Il faut préciser que cette activité est quasiment autofinancée par les gains des prestations « buffet » antérieures du restaurant de l’UEAJ.

Entre-temps, d’autres projets croisés sont d’ores et déjà à l’étude entre nos deux structures, notamment des échanges entre nos restaurants d’insertion, mais également sur des activités « espaces verts », le site de l’UEAJ, s’insérant dans un agréable environnement de verdure aux abords de la pinède de Juan-les-Pins. Un cadre de partenariat plus qu’engageant…